Le métier de technicien de bureau d’études peut être qualifié d’industriel. Il est classé dans le domaine de la R&D (recherche et développement). Il agit au service d’un bureau d’études indépendant, ou évolue au sein d’une entreprise industrielle (dans ce dernier cas, on parle de bureau de méthodes), ou pour le compte d’un client particulier. Le professionnel peut exercer dans différents domaines au choix.

Les domaines d’intervention du technicien de bureau d’études

La demande est supérieure à l’offre dans presque tous les domaines, à savoir :

  • l’aéronautique
  • l’automobile
  • le domaine naval
  • le Bâtiment et Travaux Publics
  • la mécanique
  • la plasturgie
  • les pneumatiques
  • l’hydraulique
  • l’agroalimentaire
  • la chimie

Dans tous ces secteurs, on retrouve des techniciens de bureau d’études. Le professionnel contribue à la production de biens d’équipement.

Gros plan sur les activités d’un technicien de bureau d’études

Tout d’abord, le technicien peut être un métreur, un dessinateur-projeteur spécialisé ou généraliste, un dessinateur industriel, un designer, un metteur au point ou un maquettiste, mais dans tous les cas, il se réfère à un cahier des charges remis par son client dans l’exercice de sa mission. Concernant un projet, ses principales activités se résument alors à :

  • L’analyse du dossier technique
  • L’élaboration des devis
  • La proposition de solutions compte tenu des normes en vigueur, des contraintes techniques et environnementales, et surtout du prix
  • La réalisation de plans, de maquettes ou de prototypes, et de croquis en utilisant entre autres les logiciels adéquats
  • La rédaction des méthodologies et d’autres documents techniques, y compris les notes de calcul
  • La vérification et la validation des tests
  • Le contrôle préalable avant le lancement de la production.

Il effectue des relevés dimensionnels d’objets à construire ou de pièces à fabriquer. Il fait des ébauches. Les plans à réaliser sont des plans de détails, des plans d’ensemble ou des plans de sous-ensembles avec cotations. Les spécifications techniques sont du ressort du technicien de bureau d’études. En principe, il possède une bibliothèque de références qu’il met à jour et étoffe au jour le jour.

Les compétences requises

Un bon technicien de bureau d’études sait transformer les besoins de son client en fonctionnalités techniques rassemblées dans un cahier des charges. Ensuite, il lui appartient d’analyser ce document et de le suivre à la lettre dans l’exécution de ses travaux. Il doit pratiquer l’informatique et maîtriser parfaitement les différents logiciels de PAO et de CAO/DAO.

Le profil idéal d’un technicien de bureau d’études

Parce que le technicien de bureau d’études est souvent amené à concevoir des pièces industrielles, la rigueur, la précision et la minutie sont des qualités exigées par le métier. La créativité est un plus. Le professionnel doit avoir une bonne capacité d’adaptation aux domaines variés qui requièrent sa présence. Ses relations professionnelles sont à la fois verticales et horizontales. Autrement dit, il doit savoir s’entendre avec sa hiérarchie, et avec son équipe, mais il devra aussi avoir des relations avec différents partenaires.