Premier conseil pour réussir votre entretien : avoir une idée claire du poste recherché. Même en intérim, vous devez donner une orientation à votre parcours professionnel, sur la base de vos envies et de vos expériences. Dans le cas contraire, vous donneriez l’impression de n’avoir aucun projet concret et d’être une personne indécise, ou prête à tout accepter.

Clarifiez votre projet

Voici quelques questions auxquelles vous devriez répondre clairement :

  • Quels sont vos points forts ?
  • Voulez-vous un contrat courte durée ou longue durée ?
  • Etes vous ouvert à la mobilité ?
  • Etes-vous disposé à travailler de nuit ?
  • Quelles sont mes prétentions salariales ?

En un mot : faites un petit travail d’introspection pour savoir ce qui vous plaît et l’environnement dans lequel vous évoluerez au mieux.

Soyez à l’heure et soignez votre tenue

Cela paraît évident, mais vous n’imaginez pas le nombre de candidats qui arrive tout juste à l’heure du rendez-vous voire 10 ou 15 minutes en retard. Cela cause nécessairement une mauvaise impression. Même si votre profil colle parfaitement à l’offre d’emploi, un recruteur ne peut vous considérer comme une personne fiable et un candidat sérieux. Arrivez donc en avance.

De même, adoptez une tenue décente : pantalon de préférence et chemise repassée. Votre look renvoie une certaine image, alors prenez-en soin.

Venez avec votre documentation

Préparez un petit dossier avec votre CV, l’annonce à laquelle vous postulez et tous les justificatifs administratifs qui pourraient vous être demandés. Avoir tout sur soi fait gagner du temps au recruteur et fait la différence sur la plupart des candidats.

PS : un CV ne sert pas qu’à décrocher un entretien. Après un entretien, il reste sur la table du recruteur, peut encore faire son effet et vous démarquer des autres candidatures. Soignez donc ce document (photo d’identité HD, design épuré, contenu synthétique…).

Restez naturel ? Oui, mais pas trop !

Que ce soit sur un CV ou en face à face, rien de sert de mentir : vous faites perdre du temps aux deux parties. Si vous ne savez pas répondre à une question, dites simplement que vous ne savez pas.

Soyez simple et parlez franchement, tout en respectant les formes de politesses (vouvoiement obligatoire, sauf si la personne vous autorise à la tutoyer). Soyez à l’écoute du recruteur et n’hésitez pas à poser des questions pour mieux comprendre la mission qu’on vous propose.

Un entretien d’embauche ne sert pas seulement à voir si votre parcours professionnel et l’offre d’emploi matchent ensemble. L’entretien donne à voir votre personnalité, alors montrez le meilleur de vous-même : soyez souriant, optimiste, enthousiaste, polie, à l’écoute, ouvert aux recommandations et curieux… le tout sans en faire des tonnes ! On ne recrute pas qu’un profil, mais une personnalité volontaire, qui sera à même de travailler en équipe.

Comment faire face aux questions embarrassantes ?

Ne vous laissez pas abattre par une question embarrassante, quelle qu’elle soit. Si certains recruteurs posent des questions « pièges », ce n’est que pour tester le candidat et voir sa réaction. Inutile donc de vous affoler. Faites preuve d’humour, restez humble et ne soyez pas susceptible. Partez du principe que le recruteur est un allié et qu’il est là pour vous aider : son intérêt est de trouver le meilleur candidat pour une entreprise donnée et vice versa.

Un article pratique : Les erreurs à éviter sur son CV